BLIZZART ET LE STREET ART

Blizzart a grandi dans un atelier d'artistes, au milieu des sprays, des pots de peinture et des machines à coudre. L'art ne se limite pas à un medium, il s'installe où il veut. Pourquoi pas sur des blousons? On vous présente les artistes qui ont travaillé sur la collection:

▨ MIADANA ▨

Elle a préféré l'art aux mathématiques et elle a bien fait ! Miadana est une plasticienne franco-malgache née dans les 80's, installée à Toulouse depuis ses études aux Beaux-Arts de la ville. Artiste polymorphe, elle puise dans sa double-culture pour exprimer ses réflexions sur les liens entre l'humain et l'urbain. Au travers de médiums audiovisuels ou plastiques, à la rencontre des visages et des paysages, elle bâtit avec poésie des imaginaires urbains. Miadana expose à Toulouse, Madagascar, Londres ou encore New York. Elle prend part aux activités des collectifs Cisart, Ldanse, Mapcu, Myrys, Grand Huit.
Miadana a créé pour Blizzart un pattern inspiré du wax africain, mêlant tradition malgache et street art. Explosif!

▨ NO HASH ▨

Imprimeur de formation, No Hash s'exprime via le dessin vectoriel essentiellement et s'illustre dans la pratique du Slap Tagging (collage de stickers). Son influence lui vient tout droit des 90's, notamment du sport américain. Epi de maïs à nez de pinocchio, Popcorn, Mandarine, Banane , No Hash crée ses personnages à la manière d'un cartoon et les imprime sur des stickers. Il détourne des techniques industrielles et décline ses oeuvres en plus grand format sur des supports dédiés à la signalétique.
Pour nous, No Hash a réalisé une interprétation du bomber jacket original, stylisant un mur de briques (Toulouse oblige!) dans un orange Fluo typique de ce modèle. Sans oublier d'y glisser des yeux de cartoon évidemment!